Le mensonge le mieux gardé au monde...

Publié le par Sam

... et c'est tant mieux...

Vous n'aurez pas manqué de constater l'atonie de ce blog, plus que moribond. Et pourtant, je l'aime bien ce petit témoin, compagnon de route... alors je vais voir si je peux rallumer un peu la flamme.

Cela étant, en parlant de mensonge, ce n'est pas de cela dont je voulais parler, mais du fait que d'élever des enfants, même si c'est en effet quelque chose de super enrichissant, c'est surtout le truc le plus crevant qu'il soit possible de même pas imaginer. Un marathon, à côté, c'est du nanan !

On est sur la brèche, 24h/24h, 365 jours par an. Et pas d'arrêt maladie possible, avec ça...

Et pourtant, malgré toute la fatigue accumulée, l'énergie qui s'évapore 3 minutes après avoir quitté la chaleur douillette de la couette au son des hurlements / pleurs / cris de joie (si si, ça arrive) ou autres "caca boudin" clamés avec la vigueur et l'enthousiasme d'un asticot de 2 ans, de préférence à 06h30 du matin, avant de vociférer pour obtenir la dive bouteille que j'ai nommé : le bibi... bref, vous l'aurez compris, comme le chantait si bien Edith, "non, je ne regrette rien..."

Bon, si, un peu... la possibilité d'une grasse matinée - jusque à 08h30 / 09h00 (même pas en rêve !)

Mais comment résister à une déclaration d'amour telle que : "maman, tu es la plus ... des mamans du monde" (les trois petits points sont à compléter avec ce que vous voulez, je me doute que vous avez certainement les même déclarations à la maison !).

Bon, il est 21h35... je vais aller dormir... Quelle super soirée, hein... !!!

Commenter cet article