2014, une année bien difficile

Publié le par Saminette

Dire que je n'ai pas été prolixe cette année est un doux euphémisme... Mais je pense avoir quelques excuses. Cela étant, je ne cherche nullement à m'excuser auprès de quiconque. Il s'agit de ma vie, de mes chagrins, de mes questionnements, de mes incertitudes et je sais pertinament que c'est le lot de chacun et chacune en ce bas monde.

 

Je me cherche et je cherche quelle orientation donner à mon blog. Et finalement, cela n'a pas vraiment d'importance.
Ce blog, je l'ai créé il y a quelques années, pour "montrer" mes réalisations en broderie, puis en couture... Pour quoi, au final ? Alors que si je décide de m'en servir comme d'un journal, ce sera avant tout comme une sorte d'exutoire, de lieu de mémoire, de pistes de réflexions qui serviront peut être à un échange avec d'éventuels lecteurs/lectrices. Et il me servira à moi, en tout premier lieu.

 

Après cette petite mise au point avec moi-même (je n'ai pas l'intention de régler des comptes avec qui que ce soit ici), je vais sans doute pouvoir reprendre cet espèce de monologue pas si intérieur que cela, et rouvrir ces quelques pages qui sont mon reflet, ce que j'ai été, et ce que j'espère devenir.

 

Bien à vous, et bien à moi... (on n'est jamais si bien servi que par soi-même !)

Sam

Publié dans Vie de famille

Commenter cet article

Chantal lavachet 31/08/2014 20:43


Coucou ma grande,comment vas-tu? il y a bien longtemps que tu ne nous as pas donné de nouvelles, que deviens-tu, que fais-tu de beau? prends tu toujours un peu le temps de broder.


Bisous

Saminette 01/09/2014 09:57



Bonjour Chantal ! Merci pour ton petit mot... il reste donc encore quelqu'un qui lit mon blog ???


Whaou... je suis épatée !


Je fais aller, cahin caha. Broder, j'essaye. Je suis plus couture et un peu patchwork, en autodidacte, en ce moment. Je m'éclate avec les appliqués en laine, et feutrine...


Et puis il faut bien le dire, les enfants, ça bouffe : le temps, l'énergie, la patience, sans compter la fatigue !!! mais bon, je ne regrette pas du tout et puis, cela ira mieux, dans disons...10
ans  ? :D