Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

3 articles avec quotidien et politique

Bien vu mais...

Publié le par Sam

Même sans télévision, je suis l'actualité, ou du moins j'essaye. Et à moins de vivre dans une grotte, vous ne pouvez pas avoir raté ce billet de Mme Delaunay, sur son blog.

Madame Delaunay est médecin et est ensuite entrée en politique.

Ce qui me choque, au premier abord, c'est sa double casquette : Députée de Gironde et Conseillère Municipale de Bordeaux. A-t'elle le don d'ubiquité ? Si oui, cela m'intéresse fortement !

Blague à part, ce qu'elle dénonce ici est la professionalisation de la vie politique, sans passer par la case "mains dans le cambouis" à savoir, travail en usine, en entreprise, etc.

Ben oui, parce que figurez-vous que ces animaux qui nous gouvernent (ce n'est pas de moi, hein !) pondent des lois qui régissent notre vie, mais ils n'y connaissent rien, et s'en foutent royalement puisqu'ils ne sont pas impactés par ce qu'ils font...

Par contre, on n'entend toujours pas venir :

- transparence des comptes de chaque parti / groupuscule / chambre, etc...

- non cumul des mandats

- limitation des mandats à 2 (soit 10 ans de vie politique grand maximum)

- impossibilité de faire nommer des personnes de sa propre famille au sens large (que fait la DST ?)

- départ à la retraite à 65 ans (jusqu'à la fin du mandat s'il reste moins de 12 ou 18 mois à "faire") ou nommination d'un successeur de façon collégiale ou autre moyen.

Et je suis sûre que j'en oublie...

Mais comment peut-on encore laisser passer tout cela ? Quand va-t on se réveiller ? Et surtout, comment faire ? Soit la révolution, un peu trop sanguinolant à mon avis, soit par des élections anticipées pour le Sénat (encore qu'on peut s'en passer, du Sénat), des Députés et de ce qui nous tient lieu de président. Non, je ne mettrai pas de majuscule. Cette fonction devrait être respectable et respectée. Mais là, désolée, je ne peux pas...

Publié dans Quotidien et politique

Partager cet article

Repost 0

Encore un bel exemple tiens !

Publié le par Sam

Comment ne pas être écoeuré quand on lit cela :

Selon Médiapart, à l’UMP on invoque  l’article 4 de la Constitution qui prévoit que les groupes parlementaires « exercent leur activité librement ». Autrement dit : le groupe sénatorial UMP pouvait redistribuer l’argent public mis à sa disposition comme il l’entendait et sans avoir à se justifier. Il est vrai que, contrairement aux partis politiques, les groupes parlementaires  n’ont pas à publier leurs comptes ni même à les faire certifier.

Est-ce à dire que dans la Constitution, on tolère que des représentants de la France, du peuple Français, aient la légitimité pour se servir dans les caisses (ou du moins, d'utiliser des fonds alloués) sans aucun justificatif ?

Merde alors !!! Ce sont nos impôts, nos cotisations, nos prélèvements (à votre bon coeur, Messieurs Dames) qui sont utilisés comme cela ?

Mais enfin, dans aucune entreprise on n'accepterait cela : toutes les dépenses doivent être justifiées et c'est normal ! (encore que je sais comment on peut détourner ce genre de chose, je l'ai vu faire) : ticket de parking, note de restaurant, etc...

Vous rendez vous compte qu'en Suède, une députée (de mémoire) a donné sa démission car elle avait acheté une plaque de chocolat avec sa carte bancaire professionnelle ?

Alors oui, on peut se dire que les Suédois vont peut être un peu trop loin, mais dans le fonds, elle avait utilisé l'argent du contribuable pour son plaisir personnel et cela, non,  ce n'est pas justice et équité.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Publié dans Quotidien et politique

Partager cet article

Repost 0

Nawak...

Publié le par Sam

Quand je lis ça :

"Je suis au service des plus pauvres", réagit Hollande
 
Et bien non, Monsieur le Président, vous n'êtes pas au service des plus pauvres, mais au service de tous les français... mais ça... visiblement... ahem....
 
Et il serait plus juste de dire que, comme tous les autres, vous êtes à votre propre service.
Car pour vouloir atteindre cette fonction, il faut avoir je suppose une bonne dose de nombrilisme et un ego des plus démesuré.
 
L'heure est grave et le "petit peuple" gronde... cela ne va pas aller en s'améliorant.
Qui aura le même courage que Monsieur Jean Chrétien ?
  • assainir les dépenses publiques
  • mettre tous les comptes disponibles sur des sites de consultation (mairies, départements, régions)
  • montrer l'exemple : l'affaire Thomas Thévenoud me fait bien rire : encore des grandes paroles, de beaux discours mais dans le fond, tous verreux ?
  • une transparence sans faille sur les dépenses des ministres et des députés, voire du Sénat...

Et puis tant qu'on y est, hein ?

  • virer le Sénat ?
  • et l'ENA ! vu ce qui en sort...
  • deux mandats maximum par personne, de 5 ans. Et accessible uniquement après une expérience professionnelle dans le privé ou dans le public de 10 ans.
  • Interdiction de positionner des membres de sa famille dans des fonctions payées par l'Etat. L'Etat, c'est nous, vous et moi et pourquoi devrions-nous payer pour que la Grande Duduche ou Fiston soient pistonnés ? Hein, pourquoi ?
  • une régionalisation et relocalisation de grandes entreprises (primes à l'appuis si nécessaire et aide aux salariés pour leur déménagement) pour revasculariser le tissu économique français
  • nationaliser les banques ou les surveiller de près (éviter les crises, ne plus maintenir une banque en pseudo faillite alors qu'elles sont toutes sur évaluées et sur-assurées)
  • mettre en place la taxe Tobin, pour de vrai, pas édulcorée comme savent si bien faire nos politiques, quand ça les arrange.
  • faire entrer dans l'ISF les oeuvres d'art (on nous prend pour des boeufs, mais faut arrêter de pousser le bouchon un peu trop loin, pour le coup !)
  • fliquer les dépenses médicales remboursées à tort... je ne me fais pas rembourser mes médocs, ou très très rarement : j'assume ma santé et celle des miens, idem pour les consultations. D'ailleurs quand je vois qu'une consultation en urgence à l'Hôpital me coûte 8€, je me demande comment c'est possible, comment vit un hôpital, ses médecins... je ne comprends pas comment ça fonctionne).
  • Et puis, pour les chomeurs (c'est tellement facile de leur taper dessus), proposer des actions concrètes : dans toutes les villes, villages, il y a sûrement des choses à faire faire (repeindre les clôtures, ... les NAP, tiens !!! ouvrir les postes à toutes les personnes qui veulent se bouger, et enlever tous ces freins de diplômes, pour les "petits boulots" qui permettraient à ceux qui le souhaitent de relever la tête avec dignité.)
  • Fermer les frontières pour une immigration qu'on n'a plus les moyens d'avoir. Privilégier l'intégrations des gens déjà ici, régularisation des sans-papiers, sur étude de leur dossier, privilégier le regroupement familial, bien expliquer que venir en France, c'est accepter la culture et le mode de vie de la France et pas importer un mode de vie pas forcément compatible, ou réorienter vers un pays ayant de plus grandes similitudes dans le mode de vie d'origine. Il faut arrêter d'accepter tout et n'importe quoi au nom d'une idéologie de l'ouverture d'esprit. On peut être ouvert d'esprit mais dire stop à une demande exponentielle qui ne nous convient pas. D'autres pays l'ont fait, le font, et on ne crie pas au scandale pour autant... alors quoi... ?

Voilà, des pistes, il y en a... et pas besoin d'avoir fait de grandes écoles pour ouvrir les yeux et essayer d'arranger les choses pour les Français, tous les Français.

François, au boulot !

 

 

 

Publié dans Quotidien et politique

Partager cet article

Repost 0